Vino Semper : RFD

Partenaire historique des cavistes professionnels, organisateur du Concours du meilleur Caviste de France, l’engagement du groupe Thiénot Bordeaux Champagne vis-à-vis de la démarche menée par le Syndicat des Cavistes professionnels ne fait aucun doute.

Rappelons qu’en plus des Champagnes Thiénot et Joseph Perrier, le groupe distribue les gamme de Bordeaux : Dourthe, Kressmann, Compagnie Vinicole Baron Edmond de Rothschild (CVBER) et des Grands Crus via CVB . Retrouvez leurs actualités commerciales sur le nouveau site professionnel des cavistes www.cavistesprofessionnels.fr.

Comme la plupart des fournisseurs des cavistes, le groupe est présent sur les différents circuits de distribution et par conséquent le sujet des ventes en ligne est un axe de réflexion : quels sont leurs visions et orientation en la matière ?

Antoine Granger nous fait part de ces positions :

Nous sommes aujourd’hui face à une véritable révolution des habitudes d’achats des consommateurs et peut être bientôt des professionnels. Cette révolution, nous pouvons l’ignorer ou nous pouvons l’accompagner, c’est ce que nous avons décidé de faire avec nos Maisons. Au travers d’une organisation claire de notre portefeuille produit, certains de nos vins/champagnes  ont vocation à être multi-circuit, comme par exemple Champagne Canard Duchêne ou Dourthe, d’autres sont dédiés aux restaurateurs et aux Cavistes, c’est notamment le cas pour Champagne Thiénot ou Kressmann.

Le Maisons du groupe Thiénot Bordeaux Champagne

Notre priorité est avant tout d’assurer une cohérence des prix, c’est pourquoi nous sommes vigilant sur les prix de revente pratiqués et la disponibilité réelle des produits affichés.

Lorsque nous pratiquons des ventes événementielles, nous le faisons sur des produits multi-circuits et en totale transparence avec nos clients. En parallèle, nous leur proposons, d’ailleurs, des promotions ponctuelles permettant de s’aligner avec les acteurs du web.

Selon moi, l’opposition caviste/vente en ligne est un non débat, ce n’est tout simplement pas le même type d’achat.

La démarche traditionnelle de l’achat en cave, correspond plus aisément à une clientèle d’habitué à la recherche d’un type de produit spécifique pour un évènement en particulier. A contrario, l’achat en ligne sera plus impulsif en plus gros volume, encouragé par l’envie de découverte, la livraison à domicile et des prix promotionnels.

Néanmoins, les deux réseaux peuvent cohabiter, ils sont mêmes complémentaires.

Les ventes en ligne permettent de faire connaitre les produits à un public plus large en quête de découverte. De nombreux cavistes, d’ailleurs, profitent de ce système avec la création d’un site boutique présentant leurs gammes, leurs philosophies, leurs passions et ainsi attirer une nouvelle clientèle en ligne et en cave.

Quant aux ventes évènementielles, leur rôle est double. Le premier est bien évidement une question de visibilité/notoriété des produits, comme nous venons de le voir. Le second découle de l’aspect éphémère et épisodique de ces ventes. Les consommateurs convaincus par un produit, iront plus facilement le redemander à leur caviste.

La vente de vin n’échappant pas à la révolution numérique, les professionnels du secteur doivent faire face à ces changements et s’adapter au mieux aux pratiques des nouveaux consommateurs.”

Une position qui mérite d’être entendue.