Champagne : un marché en panne ?

La Champagne est à la croisée des chemins. Rattrape par le succès grandissant des Champagnes de vignerons, c'est toute la valorisation de l'appellation qui doit être sécurisée, ce qui passe par un engagement fort avec les cavistes, premiers prescripteurs en France, à partir de laquelle rayonne l'appellation des rois.

Vino Semper : le virage Bio et durable des coopératives partenaires des cavistes

Ancrées dans leur territoire et garantes de leur développement, les Caves Coopératives partenaires Vinosemper se sont depuis longtemps impliquées, ou voire pour certaines en sont à l’origine, des certifications VDD ou Agri-confiance. Pour elles, Le Bio, les produits sans-sulfite ou désormais la Haute Valeur Environnementale ont dépassé le stade de l’objectif et font désormais partis de leur quotidien, voire de leur ADN.

Bio : inquiétudes sur les prix

À regarder les chiffres établis par l’Agence bio qui suit l’évolution des productions animales et végétales conduite en agriculture biologique en France, force est de reconnaître l’insolente croissance du bio ces dernières années. Passé l’effet de mode, on se tient bel et bien aujourd’hui dans un segment de marché pérenne et à fortiori en croissance. Et pourtant à y regarder de plus près, on commence déjà à voir depuis deux ans les prémices d’une baisse des ventes que l’on doit, non pas à une volte-face des vignerons, mais à un effet bien réel du changement climatique et à l’émergence de maladie plus difficile à contenir en bio. Et des signaux faibles commencent à pousser la porte des cavistes qui constatent effectivement une tension sur les volumes de certaines appellations et s’inquiètent déjà des prix à venir.