Les vœux du Président Yves Legrand

yves legrand president scp2017 ! Les années se terminant en « 7 » sont souvent annonciatrices de vins exceptionnels ou décevants.

Souvenons-nous par exemple de 1947, année exceptionnelle ! Et de 1957, du gel et pas de récolte.

1967 fut excellent pour les liquoreux et les vins doux naturels. 1977, 1987, 1997, 2007 des années moyennes que la virtuosité du vinificateur a souvent sauvé.

2017, en janvier, il gèle depuis 10 jours, ce qui est de bonne augure pour assainir les sols.

En 2017, dans le monde envahit par les nouvelles technologies le  caviste dans sa boutique pourrait paraître hors normes.

Ces nouvelles normes intrusives, brillamment représentées par le GAFA. Et non, il ne s’agit pas de la nouvelle molécule du vin nature, mais du sigle désignant les géants du Web et maîtres du monde : Google, Apple, Facebook, Amazon… suivis de la cour des prétendants, tous armés pour se dévorer les uns les autres .

En 2017, le progrès numérique poursuivra sa course exponentielle mais il offre également  une opportunité de communication … si nous savons le dominer.

C’est ce que fait le SCP en informant ses adhérents en temps réel (ou presque) de l’état de la concurrence et du marché. Vous pouvez ainsi analyser les conséquences directes  et  choisir la meilleure stratégie pour votre boutique et votre activité de cavistes.

Le but de notre syndicat est également de défendre notre représentation dans tous les organismes professionnels et étatiques … Une dure besogne de lobbying pour un travail à moyen et long terme dans ce monde où, si vous ne dites que vous existez, et bien vous n’existez pas.

Toujours dans l’action, caviste je suis et j’ai grand plaisir aujourd’hui de transmettre les caves du Chemin des Vignes à mes enfants, quatrième génération de la saga de la famille Legrand. En 1974, lorsque je succédais à mon père Lucien Legrand, la difficulté n’était pas de vendre mais de se procurer du bon vin, nos humbles talents de découvreurs  assuraient alors le chiffre d’affaires.

Aujourd’hui, le métier de caviste exige plusieurs compétences. Et, pourquoi pas, demain celle de conseiller en santé pour le bien boire ? Depuis l’antiquité, le vin est un aliment et médicament générique !

“Le vin est un professeur de goût,
et en nous formant à la pratique à l’attention intérieure
il est le libérateur de l’esprit
et l’illuminateur de l’intelligence” (Paul Claudel)

J’en veux pour preuve l’engouement et le niveau culturel élevé de notre concours du meilleur caviste en septembre 2016. Rappelons l’impact énorme de ce Concours sur le chiffre d’affaires du caviste d’or dans les mois qui suivent sa nomination de meilleur caviste de France.
L’apanage de l’âge m’autorise à lancer un “pique”, dans le sens de courtier-piqueur (qui  tâte le vin), au caviste qui ne veut pas ou ne sait pas pourquoi il adhèrerait à notre syndicat.

Combien de fois ai-je entendu dire que se syndiquer ne sert à rien ?

Il faut vraiment avoir un esprit étroit rempli de certitudes pour réagir ainsi. Ce même citoyen doit également se retrouver dans  les grognons non-votants tout en souhaitant profiter à fond du système ! Je m’adresse encore à ce caviste, que je respecte d’ailleurs et à qui je reconnais le courage et la volonté de faire le mieux possible ; qu’il lève les yeux au-delà de son fond de verre et comprenne les enjeux colossaux qui se jouent aujourd’hui dans le monde du commerce. Très prochainement, la société ne pourra plus sauver le soldat Ryan caviste et son individualité mortifère. Même, le SAMU ne répondra  plus pour cause de manque de volontaires ! Camarade caviste, pour 25 € (soit 8 centimes par jours ouvrés !) sauve ta peau, adhère au SCP ! Une assurance pas chère pour ton job et qui peut te rapporter gros : nous sommes en 2017, dans le monde des algorithmes où 1 caviste plus 1 caviste ne font pas deux cavistes mais 5755 points de vente soit 7 à 10% des ventes des vins en France !

Ce langage cru, nature sans soufre ni malveillance mais aux tanins persistants, pour appuyer  sur l’incroyable potentiel que nous avons, si nous nous rassemblons et que nous mobilisons nos énergies vers les mêmes directions : caviste indépendant, caviste franchisé, caviste intégré, pour que chacun d’entre nous demeure lui-même, c’est-à-dire libre de sa stratégie commerciale et de faire vivre comme il l’entend l’univers des vins et spiritueux envers sa clientèle.

L’avenir sera à la poésie et à l’efficacité.

Chers Adhérents, votre président vous souhaite une année 2017 passionnante. Et à tous les autres cavistes je leur souhaite de nous rejoindre pour défendre notre glorieuse individualité ! Bonne année à tous.

Yves Legrand