Mouvement des gilets jaunes : les premières mesures pour soutenir les entreprises concernées

Une réunion de crise a été organisée le 26 novembre à Bercy à l’initiative de Bruno Le Maire, ministre de l’Economie et des Finances, sur les répercussions économiques du mouvement des gilets jaunes.

A l’issue de ces échanges, le gouvernement a annoncé six mesures :

  • Le gouvernement s’engage à restaurer la liberté de commerce et de circuler « pour permettre à l’activité économique de poursuivre son cours ».
  • Le gouvernement va « remettre en place une cellule de continuité économique qui veillera au bon remboursement par les assureurs des dégâts qui ont été causés, qui traitera des problèmes de trésorerie et d’activité partielle ou d’étalement des échéances sociales et fiscales ».
  • Il y aura un “étalement des échéances sociales et fiscales qui sera décidé entreprise par entreprise” et la ministre du Travail Muriel Pénicaud étudiera “des mesures de chômage partiel pour toutes les entreprises qui pourraient en avoir besoin”.
  • Le gouvernement envisage aussi des autorisations supplémentaires d’ouverture le dimanche pour que les entreprises puissent rattraper le manque à gagner subi.
  • Les banques “vont mettre en œuvre des facilités en cas de dépassements de découverts” et les assureurs ont été priés d’accélérer leurs procédures d’indemnisation.
  • Enfin, la banque publique Bpifrance relève de 40% à 70% ses garanties sur les crédits de trésorerie et accordera des facilités de paiement sur les remboursements de prêts.

Les membres du Syndicat des Cavistes Professionnels sont solidaires des cavistes victimes directes ou indirectes des blocages ou destructions et dénoncent fermement tout usage de la violence.