L’école supérieure du Vin à Perpignan ouvre une nouvelle formation !

Les cavistes n'ont en théorie pas besoin de formation. Mais dans les faits, au delà de l'expertise qu'ils sont tenus, pour répondre aux attentes de leurs clientèles, de réactualiser régulièrement sur leurs produits, ils doivent aussi acquérir les compétences permettant de maintenir durablement une activité complète de commerçant spécialisé, confronté à un environnement économique en pleine mutation.

Déconfinement : les protocoles sanitaires à mettre en œuvre à compter du 19 mai

La sécurité des clients et des salariés pendant la crise du Covid-19 est la priorité absolue de tous les commerces. Le présent protocole a pour objet de présenter les engagements permettant l’ouverture des commerces dans des conditions conciliant leur activité économique avec la protection sanitaire de la population.Le présent protocole…

Les cavistes solidaires des vignerons frappés par le gel

Nous apportons tout notre soutien aux vignerons touchés par le gel de ces derniers jours. A cette crise sanitaire déjà compliquée s’ajoute une période climatique qui fragilise la nature. Nous savons que cette situation a été difficile pour certains d’entre vous et sommes de tout cœur avec tous les vignerons dans…

Edito : changement d’époque

L'éditorial de la Lettre d'informations des Cavistes janvier 2021. Les cavistes occupent le devant de la scène car ils incarnent à la fois ce retour aux fondamentaux et à la question même de l'art de vivre qui reste une préoccupation essentielle pour la société française troublée par les conséquences de la crise sanitaire ; mais du coup ils cristallisent les questions de fond posées par l'alcool, celles de responsabilité sociales et d'éducation humaniste. Un sujet politique.

Covid19, les métiers du vin confrontés à l’anosmie et l’agueusie (étude Union des œnologues de France)

Les cavistes victimes d'arrêtés préfectoraux leur interdisant de pratiquer leur activité sereinement. Ils s'opposent à la diabolisation de la consommation d'alcool.

Le Mot du caviste : l’amour du métier !

Un sondage auprès des cavistes démontre que contrairement aux déclarations d'Alain Griset, Ministre des TPE, l'impact du couvre-feu à 18h sur l'activité des commerçants cavistes va etre très important, parfois même supérieur à 50% du CA journalier.