Chaque jour, en France, les cavistes accueillent dans leur 5 750 points de vente spécialisés environ 180 000 clients, les conseillent et les forment à la dégustation des vins et spiritueux.

Depuis février, la profession est en effervescence

Ils étaient en effet plusieurs centaines de cavistes à prétendre au titre de champion, ou à simplement souhaiter tester leurs compétences, en s’inscrivant aux pré-sélections en ligne du Concours du meilleur Caviste de France 2018.

 

Ces cavistes ont été interrogés en ligne le lundi 19 mars tant sur leur expertise en matière de vins, spiritueux et autres alcools de qualités, que sur la bonne tenue d’un commerce spécialisé et jugés sur la pertinence de leurs conseils.

photo_chateau2

Vous pouvez prendre connaissance du questionnaire de l’épreuve de présélection et de ses réponses sur le site dédié au concours (www.meilleurcavistedefrance.com), et ainsi évaluer vos connaissances d’un métier composé d’hommes et de femmes animés par une même passion, pour des produits à fortes identités régionales et de qualités.  Autant d’éléments qui font la diversité et la richesse de ce métier.

Ils n’étaient plus que 40 sur toute la France

A l’issue des ces épreuves, 40 demi-finalistes représentants de toutes les régions de cavistes ayant présentées suffisamment de candidats et ayant le mieux répondu aux présélections ont été invités à participer à la demi finale au Château Belgrave, Grand Cru Classé 1855, à Saint-Laurent-Médoc.

 

Les épreuves de la demi-finale se sont déroulées au Château Belgrave, propriété de la Maison Dourthe, partenaire du Concours. Les autres partenaires qui permettent l’organisation de ce Concours sont les maisons de Champagne Thiénot, Joseph Perrier, les domaines Kressmann, Edmond Rothschild Heritage, le groupe CVBG ainsi que les sociétés Diam et Lindrum.

Les dés sont jetés

Le 10 septembre 2018, les demi-finalistes ont passé deux épreuves :

  • une épreuve de connaissances générales approfondies ;
  • une épreuve de dégustation : 3 verres remplis sont successivement servis à chaque candidat qui doivent se prononcer sur les accompagnements que suggère chacun d’entre eux (sans évidemment savoir de quoi il s’agit), évaluer son prix public, construire un argumentaire de vente … et reconnaître la boisson.

Au niveau du Syndicat des Cavistes Professionnels, les épreuves sont conçues par des cavistes eux-mêmes très engagés dans l’avenir de la profession.

De gauche à droite :

  • Patrick JOURDAIN :

    Caviste indépendant, membre fondateur et vice-président du SCP. Les Caves Max Jourdain à CUSSET (03300) et Les Vins Girard à THIERS (63300)

  • Yves LEGRAND :

    Fils, petit fils et père de cavistes, membre fondateur de la Fédération des Cavistes Indépendants (FCI) ainsi que du Syndicat des Cavistes Professionnels qu’il préside depuis sa création. Caviste indépendant au Chemin des Vignes à ISSY-LES-MOULINEAUX (92130) et à PARIS (rue Pasquier 75008).

  • Stéphane ALBERTI :

    Caviste d’Or 2014, caviste indépendant installé avec son épouse à ST AMANT TALLENDE (63450). Il a ouvert sa seconde boutique Cave Vin Passion à CEYRAT (63122) à la suite à son titre.

Les huit finalistes 2018

(par ordre alphabétique) :

  • Marco BERTOSSI : La Dolia – 34170 Castelnau le Lez
  • Cyril CONIGLIO : Rhône Magnum, la Cave – 26600 Pont de l’Isère
  • Eric FEVRE : Millésimes et Saveurs – 51100 Reims
  • Jean-Philippe LEROY : Vinothentik – 26120 Chabeuil
  • Franck NAUDOT : Les Caves Naudot – 03800 Gannat
  • Fabrice RENNER : Au Monde du Vin – 68300 Saint-Louis
  • Julien RUAULT : Cave Nicolas – 51100 Reims
  • Antoine SFEIR : Le Repaire de Bacchus – 75015 Paris

liste d’attente, Emmanuel MENARD : Terroir dit vin – 14700 Falaise

Qui sera le meilleur Caviste de France 2018 ?

Après Stéphane ALBERTI (Cave Vin Passion, 63) en 2014 et Philippe SCHLICK (La Boutique du Sommelier, 68, voir la présentation du champion 2016), meilleurs cavistes de France 2014 et 2016 et qui rejoignent désormais le jury, qui recevra le trophée en 2018 ?

Réponse le 15 octobre 2018.

La finale aura lieu à Paris (75008), en présence du parrain du Concours, le comédien François-Xavier Demaison.