Edito : Prendre les taureaux par les cornes

Vendanges V. Van Gogh, 1884, Musée Pouchkine

Ça y est, c’est reparti !

Rentrée sur les chapeaux de roues pour les uns, euphorie de passage pour les autres ou bien simple poursuite d’une tendance déjà perceptible avant la pause estivale pour les derniers. La machine économique semble, certes légèrement mais quand même, se remettre en route. Des signaux d’ailleurs corroborés par la solidité de l’activité des Cavistes (voir article ci-dessous ou détails sur le site du SCP)Alors, ce n’est pas le moment de baisser les bras d’autant plus que, côté Cavistes, l’automne va être rythmé !


Au sommaire de cette nouvelle Lettre,

  • Les Cavistes ont célébré leur unité lors de l’Assemblée générale du 22 juin dernier. Retour sur cet évènement qui fut l’occasion pour les Cavistes professionnels de découvrir l’Assemblée nationale, du très cérémonial 6ème Bureau jusqu’aux balcons de son restaurant offrant aux Cavistes professionnels l’accès à titre très exceptionnel à l’une des plus belles vues de Paris.
  • Dans les vignobles, les vendanges ont été à nouveau précoces, avec un millésime qui aura connu tout à la fois sécheresses et très grande chaleurs. Les premiers échos semblent positifs quant à la qualité des raisins. La Champagne semble aux anges, le Beaujolais rêve d’un millésime “exceptionnellissime“, avec pour seul bémol des volumes très réduits par rapport à d’habitude… Des conditions objectives  à considérer en vue du Beaujolais Nouveau en novembre et qui pourrait sortir ces vins de positionnements passés qui ont fait tant de mal à l’image.

TrinquerCar la fête du Beaujolais Nouveau doit être la Fête des Cavistes ! C’est pourquoi plus de 1000 vitrines de Cavistes professionnels porteront ainsi hauts-les couleurs dès le 4 novembre.

  • Cet automne marque également le retour d’une occasion à ne pas manquer : celle de fêter un art de vivre,  la Fête de la gastronomie, un cadre festif auquel tous les Cavistes devraient s’associer pour célébrer le mariage entre mets et vins.

Une évidence que pourtant tant de médias continuent de dissimuler par crainte de foudres obscurantistes qui pourraient les vouer aux gémonies ! Pourquoi en effet, l’animateur qui conseille les restaurateurs dans l’émission de télé-réalité n’évoque jamais la carte des vins et leur rôle dans la conduite du repas, tant pour apporter des compléments aux gouts subtils que pour participer à la digestion sereine des agapes ? Pourtant, lutter contre l’obésité ne passe pas par des discours ne parlant que de nourriture, mais au contraire par un équilibre global dans la conduite du repas et dans ses ponctuations.

Les Cavistes restent donc très mobilisés sur ces sujets de fond qui dessine la société de demain, qui font vivre les identités dans leur diversité et leur richesse.

  • Une “soif de vivre” qui a mobilisé nos collègues en cette rentrée à Montpellier, comme l’explique Jean Guizard dans L’Avis du Caviste. En effet, les Cavistes ont été contraints de réagir fermement à l’arrêté municipal qui – à l’occasion de l’Eurobasket 2015 – imposait interdiction de vente et de transport d’alcool de 13h à 22h pendant 6 jours.

Une aberration totale qui dans le cas d’une activité aussi spécialisée, revient à une interdiction de travailler. Va-t-il falloir vraiment revendiquer un positionnement de « pharmaciens » du vin ? Va-t-il falloir limiter les installations et en interdire la vente dans les autres commerces pour pouvoir exercer sereinement cette activité, pourtant noble, et qui favorise une cohésion sociale généreuse et ouverte aux autres ? La libéralisation en cours de toutes les professions règlementées ne prêtent certes pas à cette évolution, mais nos responsables politiques ne sont pas, sur ces sujets, à cours de contradictions et aberrations.

Pourtant, la période est active comme le démontrent les Foires aux vins, nombreuses, organisées et largement annoncés par de plus en plus de Cavistes. Bravo à tous ceux là qui occupent l’espace médiatique jusque-là très profitable pour les enseignes de grande distribution. Et cette visibilité porte ses fruits.

Corinne Richard Saier SCP IntercavesC’est le constat que fait notre vice-présidente Corinne Richard-Saïer dans l‘Édito en ligne sur le site www.cavistesprofessionnels.fr/pro/pro. De plus en plus de consommateurs ont le réflexe cavistes y compris lors des Foires aux Vins, une période favorable aussi pour rencontrer de nouveaux clients …

Nos partenaires sont tous des acteurs sérieux et motivés, qui soutiennent les Cavistes dans la voie qu’ils se sont fixés, et qui devrait profiter à tous. A ce sujet, et pour conclure :

Le Vin c'est pas sorcier Ed 2

Le merveilleux ouvrage « Le Vin c’est pas sorcier » rédigé par Ophélie Neiman, blogueuse (Miss Glouglou) et journaliste (Le Monde notamment) vient de ressortir et livre dans cette deuxième édition des conseils en termes d’accords mets-vins toujours aussi pertinents et accessibles. Un ouvrage idéal pour compléter votre offre de cadeaux de fin d’année autour des univers qui nous sont chers… !

Des conditions particulières sont, là encore, concédées aux Cavistes professionnels pour favoriser son référencement dans un maximum de vos points de vente. Surveillez votre messagerie…


Bonne lecture des actualités Cavistes.

Vos remarques et commentaires sont les bienvenus : scp@cavistesprofessionnels.fr

Les articles de la Lettre d’informations des Cavistes nouvelle formule sont également accessibles aux Membres associés (voir formulaire d’adhésion pour les non-Cavistes).





Si vous avez des difficultés à retrouver vos identifiants et codes d’accès, n’hésitez pas à nous les demander : scp@cavistesprofessionnels.fr


Logo Meilleur Caviste de FranceRappel :

Les inscriptions au Concours du meilleur Caviste de France 2016 auront lieu du 1er au 31 janvier 2016. Elles seront ouvertes aux Cavistes membres du SCP depuis au moins 2015. Ne laissez pas passer cette chance de valoriser ainsi votre métier et votre point de vente !

 

Pour adhérer au SCP : formulaire d’adhésion 2015