Edito d’Automne

 Nous ouvrons cette nouvelle Lettre d’informations des cavistes sur le constat de vivre un automne un peu … bizarre.

Côté climat déjà : chaud et pluvieux, en tous cas dans nos régions du Nord, après un été… bizarre aussi, parfois dramatiquement sec, … Ni vraiment l’été indien, ni vraiment un temps de rentrée, difficile de prévoir de quoi sera faite la journée, un état de transition permanente qui accentue cette incertitude généralisée qui peut empêcher certains d’entre nous d’avancer, de se projeter, de prévoir dès à présent une fin d’année qui arrivera bien assez tôt …

Le roseau plie …

Reconnaissons que l’instabilité est une réalité que la société française, installée dans des traditions et habitudes, peine à gérer. La disparition des schémas de vie linéaires, qui ont permis des bonheurs simples à des générations de salariés fonctionnarisés, plonge nombre de nos contemporains dans l’angoisse. En cela ils ne font que découvrir des modes de vie que connaissent les entrepreneurs et chefs d’entreprise qui savent la fragilité des projets … mais qui trouvent aussi toujours des capacités de réadaptation qui forgent les caractères et font la beauté des trajectoires de vie.

Nous sommes à un tournant … mais celui-ci n’est pas choisi, il devient subi et les réactions de la planète accentuent ce réveil brutal de société aseptisée par des décennies de petites abondances.

Nouer des relations vraies

Certes, les ouragans épargnent l’hexagone, mais touchent des ami(e)s, consoeurs et confrères cavistes aux Antilles et nous pensons bien à eux.

Chateau de Plassan008 - M Anglada 10pcent

Mais le climat a fait des siennes néanmoins dans nos latitudes aussi et la vendange 2017 sera une des plus faibles du vignoble moderne, ce qui va avoir des conséquences, et en a déjà, sur les marchés.
Ces épreuves vont permettre là encore de tester la solidité des relations établies entre les cavistes et leurs partenaires vignerons, les premiers comptant sur la fidélité des seconds et se tenant prêts à les accompagner dans la nécessaire valorisation des productions qui permettront de maintenir des vignobles familiaux mis à rude épreuve.

Retrouver les fondamentaux

Coïncidence ou conséquence directe, les excès de l’industrialisation à outrance rattrapent ses principaux bénéficiaires : l’incivisme social désigne ses coupables à la vindicte populaire, la mal-bouffe devient fléau national, l’usage du glyphosate distingue les « vrais » paysans des agriculteurs sommés de modifier, eux aussi, leurs habitudes, la piètre qualité des vins à moins de 2 euros dénoncée et les productions irrespectueuses de l’environnement et des humains qu’elles utilisent renvoient des signaux qui tendent à s’en détourner massivement.

Si nous saluons globalement ce “dégagisme” général qui cherche à faire émerger des comportements plus durables, plus efficaces et respectueux des autres, nous sommes cependant circonspects, et même carrément critiques, quant à la décision du nouveau gouvernement de doubler les plafonds d’activité des auto-entrepreneurs … Une latitude qui ne peut qu’alimenter ces concurrences qui fragilisent les petits cavistes.

La carte locale devient essentielle

Les Foires aux vins n’ont pas été très bonnes apparemment en GD cette année et les nouveaux commerces de proximité ont le vent en poupe. Dans les grandes villes, la question de l’accessibilité aux produits sains est de plus en plus posée … ce qui profite aux cavistes qui cristallisent la vie commerçante des quartiers.

food-wine-pairing

Ce rôle d’ambassadeur, qui fait vivre une culture reposant sur l’équilibre, les joies saines du corps et de l’esprit, la qualité des produits et le souci de la relation directe, c’est le message adressé par les cavistes qui ont participé à la Fête de la gastronomie. Un premier bilan 2017 qui récompense l’implication des cavistes via le Syndicat des Cavistes Professionnels (SCP) depuis 2013 à cette manifestation annuelle qui monte, qui monte …

Car le meilleur est devant nous et les cavistes sont invités à devenir stars de cette manifestation !

Oublier les ringards

Dans le même temps, le monde du vin s’insurge contre l’usage détourné d’un de ses outils-phares, le tire-bouchon, mis en scène dans les campagnes anti-alcools, qui diabolisent ainsi clairement le Sang de la vigne … Combat nécessaire contre des politiques moralisantes qui heureusement semblent de pas réussir à arrêter la quête de libertés individuelles de nos concitoyens qui tournent en dérision parfois ces messages infantilisants (NDLA : “on était prévenu que ça faisait grossir déjà de toutes façons”, disait récemment en rigolant un proche en montrant le logo femmes enceintes sur une bouteille … de bière).

La soif de liberté pousse à repousser les limites et à explorer de nouveaux univers … Et cette tendance, chez les cavistes,  elle est perceptible à travers l’engouement très forts pour les bières artisanales et locales qui font entrer chez les cavistes de nouvelles générations de clientèles.

Plutôt que garder le pied sur le frein, autant donc avancer et regarder l’horizon …

lure-l-adresse-du-bon-millesime-1464972310

Cette dimension visionnaire, c’est celle qui a forgé le succès de François-Xavier Dugas, dirigeant de la société éponyme, qui a rejoint le Club Vino Semper en tant que Partenaire-Historique des cavistes. Petit résumé de la richesse et l’actualité du portefeuille de marques qu’il propose aux cavistes et qui seront présentées ce lundi 2 octobre au Salon Club Expert, un rendez-vous annuel majeur pour les cavistes.

Parce que visionnaire, il a appuyé sa stratégie d’entreprise sur les cavistes, car prescripteurs et sur le terrain … Une excellente carte que joue dorénavant à plein l’Interprofession des vins de Bordeaux qui, malgré des budgets resserrés pour cause de mauvaise vendange, investit sur les cavistes pour les informer que Bordeaux a changé et que des trésors existent dans ce vaste vignoble. C’est le premier objectif de l’opération de redécouverte des vins de bordeaux qui va se tenir chez les cavistes professionnels à partir du 16 octobre.

21731261_1692299857455937_821490456014328210_n

Ce message pourra ensuite être relayé aux clients amateurs qui ont besoin d’entendre d’autres sons de cloches, comme le dit d’ailleurs Stéphane Alberti, Meilleur Caviste de France qui nous présente son ouvrage sur les nouveaux accords mets-vin, avec une vision de caviste qui fait du bien sur ce sujet.

« Le problème de Bordeaux, lié surtout aux tarifs prohibitifs des grands crus classés, vient aussi en grande partie des médias spécialisés qui goûtent et ne parlent souvent que des grands vins et oublient de mentionner les petits vignerons ».

Bordeaux, oser l’anti-conformisme

Une réalité que les cavistes vont s’attacher à renverser :

« on va mettre en avant les vins de domaines peu ou pas connu du grand public, les vins bios et les vins fruités et gourmands. Il me parait plus intéressant de mettre en lumière ceux qui feront certainement le renouveau de cette région à l’avenir, notamment en termes d’image ; la consommation rapide des vins et les grands crus classés aux longues gardes, aussi bons soient-ils, ne correspondent plus à notre clientèle actuelle. L’avenir passera par des vins plus fruités et plus gourmands, facile d’accès rapidement. Nous allons aussi mettre en avant des vignerons qui bossent en bio depuis longtemps histoire de casser l’image assez exécrable de Bordeaux dans ce domaine ».

22008307_10214388288644234_2531537876298584839_n

Et nul ne doute que le dispositif mis en place va permettre aux cavistes de jouer leur rôle de formateur-prescripteurs … et de se sentir motivés pour le faire.

Cette superbe opération en appelle d’autres, avec des partenaires dans les vignobles qui progressivement jouent les cavistes professionnels pour porter leur message.

C’est le moment d’adhérer au Syndicat des Cavistes Professionnels pour participer à ces évènements et bénéficier des partenariats mis en place.

Souhaitons néanmoins, et c’est notre principal objectif, que ces énergies positives profitent aux résultats des entreprises concernées : le 1er semestre a été poussif pour les cavistes, ce que nous développons dans l’article réservé à nos adhérents et abonnés.

Pour disposer du détail de ces analyses et assurer la pérennité de cet outil indispensable à la reconnaissance et au développement du circuit des détaillants spécialisés , nous invitons tous les cavistes à contribuer à cet indicateur indispensable pour suivre la réalité de la conjoncture du commerce spécialisé.

Nous vous souhaitons bonne lecture de cette Lettre d’Informations des cavistes d’automne, riche d’actualités Cavistes.

Pour consulter tous ces éléments et soutenir la démarche portée par le SCP, n’hésitez pas à y adhérer … en ligne si vous le souhaitez, puisque la technologie le permet aujourd’hui.

Pour toutes questions ou remarques, n’hésitez-pas à nous contacter